Chantier de construction : l’étape de la toiture

Crombetec : la toiture dans la construction

Construction de toiture : son rôle, son importance et ses éléments

Dans tout chantier de construction, les premières étapes sont les plus importantes puisqu’elles représentent véritablement l’ossature du bâtiment, qui définit sa solidité et sa stabilité. Ainsi, le gros œuvre comprend diverses opérations fondamentales de maçonnerie qui permettent d’ancrer la maison sur le terrain, telles que le terrassement, les fondations, l’assainissement ou encore l’élévation qui permet de dresser les murs porteurs.


Une fois que ces étapes sont terminées, la toiture représente le dernier élément principal du gros œuvre puisqu’il s’agit d’un composant fondamental de tout bâtiment. En effet, la toiture représente le premier rempart de l’habitation contre les éléments extérieurs et les intempéries. Elle remplit diverses fonctions non seulement esthétiques mais également pour le bon fonctionnement de la maison et pour le confort de ses habitants.

Quels sont les rôles de la toiture ?

La toiture est un aspect assez spécifique au sein du secteur du bâtiment, puisqu’elle comporte plusieurs éléments fondamentaux remplissant chacun une fonction importante : la charpente, la couverture, l’isolation ou encore la zinguerie. Premièrement, la toiture et la façade sont les éléments les plus visibles de tout bâtiment et revêtent donc un rôle esthétique indéniable. Pour cela, vous avez le choix entre de nombreux types de couverture spécifiques en fonction du rendu que vous souhaitez obtenir et du style que vous donnez à votre habitation : tuiles en ardoise ou en métal, du chaume, etc.

 

Ensuite, la toiture est l’un des composants les plus importants en ce qui concerne l’isolation d’une habitation. En effet, une toiture mal isolée peut entraîner jusqu’à 30% de déperditions de chaleur dans une maison. Pour cette raison, cette fonction isolante est un véritable enjeu énergétique puisqu’elle permettra de conserver la chaleur en hiver et réaliser des économies sur les factures, et de s’en préserver en été en conservant une fraîcheur ambiante. Ainsi, il existe divers matériaux isolants présentant chacun d’entre eux leurs propres avantages et inconvénients. Enfin, la toiture et la zinguerie permettent de maintenir l’étanchéité du bâtiment et d’ainsi éviter les problèmes d’infiltration, d’humidité et de condensation.

Crombetec : Charpente de toiture

Quels éléments et matériaux ?

Chacun des éléments qui composent la toiture d’un bâtiment remplit un rôle bien précis et a son importance. La plupart d’entre eux se présentent sous de multiples modèles qui varient en fonction de la forme de toit que vous désirez faire construire, de vos envies de personnalisation ou encore de votre budget. Outre ceux présentés ci-après, on retrouve d’autres éléments, parfois facultatifs, tels que les ouvertures et sorties de toit (conduit de cheminée, fenêtres de toit, verrières, pièces ornementales, etc.) ou encore la zinguerie, indispensable à la bonne évacuation des eaux pluviales.

La charpente

La charpente constitue véritablement le squelette de votre toiture, puisqu’elle accueillera et maintiendra les différents éléments tels que les matériaux isolants et la couverture. Dans les habitations à toit en pente, on retrouve généralement des charpentes en bois traditionnelles ou à fermettes, mais il existe également des structures en lamellé-collé, qui permettent plus de libertés pour le choix de la forme. Pour ce qui est des toitures plates et des bâtiments industriels, des charpentes en béton et en métal existent également.

Les matériaux de couverture

Il existe de nombreuses possibilités de matériaux pour le revêtement extérieur de votre toiture, qui offrent chacun une imperméabilité et une résistance à votre habitation, ainsi qu’une touche unique à celle-ci.

  • Les tuiles sont un incontournable et probablement le matériau le plus souvent utilisé étant donné qu’elles sont très résistantes et pratiques à entretenir et à rénover. Il existe deux catégories de tuiles bien distinctes : les tuiles en terre cuite et les tuiles en béton.
  • L’ardoise présente un charme tout particulier ainsi qu’un style épuré qui offriront un cachet unique à votre toiture. De plus, il s’agit d’un matériau très résistant, étanche ainsi qu’un bon isolant thermique.
  • Le zinc offre un aspect moderne et requiert très peu d’entretien
  • Le bitume ou roofing est largement utilisé pour les toitures plates
  • Le chaume, ou la toiture végétale sont des options écologiques qui assurent un charme authentique à la maison qu’elles habillent.
Crombetec : Matériaux de couverture
Crombetec : Les matériaux isolants

Les matériaux isolants

L’isolation acoustique mais surtout thermique de la toiture peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur au moyen de différents matériaux aux propriétés isolantes :

  • La laine de verre ou de roche sont les composants les plus couramment utilisés et sont à un prix très abordable
  • Les panneaux synthétiques en polystyrène sont peu sensibles à l’humidité, légers et faciles à installer
  • Les matériaux écologiques tels que l’ouate de cellulose, la laine de mouton ou en fibres de lin sont entièrement recyclables et d’excellents régulateurs d’humidité

Faites appel aux services d’une entreprise spécialisée

Pour toutes ces étapes de la construction d’une maison, ainsi que celles comprises dans le parachèvement ou les finitions, faites appel à un entrepreneur du bâtiment afin de bénéficier d’un accompagnement et de conseils personnalisés. Ces professionnels disposent de l’expertise nécessaire pour vous renseigner en fonction de votre situation.

La construction d’une annexe ou d’une extension à votre habitation

Sadin-BraineLAllleud-2019

Les travaux de construction d’une annexe ou d’une extension

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles des transformations ou des rénovations s’avèrent nécessaires dans une habitation : amélioration des performances énergétiques via des travaux d’isolation, augmentation du confort de vie en transformant sa salle de bain, ou en rénovant sa cuisine … Parfois, une envie de changement dans son quotidien se fait ressentir via une remise au goût du jour de ses différentes pièces de vie. Il arrive également que l’on commence à manquer d’espace dans sa maison pour diverses raisons : arrivée d’un nouveau membre de la famille, désir d’aménagement d’un espace professionnel, etc.


Si vous êtes dans ce cas mais que vous ne désirez pas quitter votre foyer ni votre quartier, une option s’offre à vous : la construction d’une annexe ou d’une extension à votre habitation afin de gagner plusieurs mètres carrés. Outre l’agrandissement, l’un des avantages de ce genre de travaux est qu’ils ajoutent une plus-value à votre maison, ce qui représente donc un véritable investissement sur le long terme. L’Un des aspects que vous devez garder à l’esprit lorsque vous vous engagez dans cette démarche est que vous perdrez une partie de votre espace extérieur et laisserez donc moins de place à l’aménagement de votre jardin.

Sadin-BraineLAllleud-2019

Quelles sont les possibilités d’aménagement ?

Plusieurs possibilités d’extensions sont envisageables. Premièrement, vous pouvez procéder verticalement en construisant un étage supplémentaire. Il s’agit généralement de la seule option qui s’offre à vous lorsque vous habitez en ville. Celle-ci est malheureusement la plus coûteuse et la plus contraignante en termes d’accès au bâtiment, et le réaménagement peut s’avérer délicat. En outre, il est indispensable que vos fondations soient suffisamment solides pour accueillir une telle structure additionnelle.

L’autre choix qui s’offre à vous est de développer votre habitation horizontalement via une extension de plain-pied. Il s’agit de l’option la plus répandue, étant donné qu’elle est relativement moins contraignante en termes d’aménagement. En outre, les possibilités sont nombreuses : agrandissement d’une pièce existante, création d’une nouvelle chambre, d’un studio attenant ou indépendant au fond de votre jardin, ou encore la construction d’un cabinet professionnel

Hellevelt-1-Uccle-2019

Ce que vous devez savoir avant d’entamer vos rénovations

Comme lors de la construction d’un nouveau bâtiment ou de travaux de rénovation, un permis d’urbanisme est nécessaire pour être autorisé à entamer votre projet de construction d’extension ou d’annexe. Bien que les conditions pour l’obtenir diffèrent en fonction des régions, il faudra inévitablement, avec l’aide de l’entrepreneur, établir des plans afin de constituer un dossier de demande de permis de bâtir que vous introduirez auprès des autorités compétentes.

Étant donné qu’une annexe est un véritable prolongement de votre habitation, vous devrez y accorder la même importance en soignant son isolation thermique et en utilisant le même type de revêtement de sol, par exemple.  L’aménagement d’une telle construction représente également une occasion de repenser l’organisation de votre intérieur en fonction de votre gain de place. Ainsi, vous pourrez améliorer l’apport de lumière notamment grâce à de grandes baies vitrées et une orientation naturelle optimale.

Les différents matériaux pour votre annexe

Le choix du ou des matériaux que vous utiliserez pour la construction de votre annexe dépendra du type d’aménagement que vous souhaitez réaliser. Une option qui ne vous fera pas défaut est d’opter pour le matériau initial. Cela signifie que si votre habitation est en pierre, celle-ci offrira une impression d’harmonie si elle est également utilisée pour votre extension. D’autres possibilités se présentent néanmoins si vous souhaitez un cachet différent pour votre nouvelle pièce.

En effet, vous pouvez établir une rupture nette avec la construction initiale lorsque celle-ci est en pierre en optant pour le parement en béton, un matériau contemporain qui vous offrira un résultat du plus bel effet. En outre, le bois est un matériau noble, durable, économique et présentant d’excellentes propriétés isolantes. Celui-ci offrira un aspect chaleureux à votre extension et nécessite des fondations moins importantes que les autres matériaux. 

2020-Berleur-Orban

Chantier de construction : l’étape des fondations

Les fondations d'une construction

Les fondations d’une construction : en quoi consistent-elles ?

Lorsqu’un entrepreneur du bâtiment prend en charge la construction d’une maison, la première étape à réaliser est le gros œuvre. Celle-ci est fondamentale puisqu’elle représente l’ossature du bâtiment et déterminera la stabilité et la solidité de celui-ci. Il s’agit donc de travaux importants, comportant eux-même plusieurs étapes conséquentes. Les fondations sont essentielles puisqu’elles représentent le lien entre le sol dur et les murs porteurs, afin d’ancrer la maison dans le terrain.

La première opération à réaliser sera une étude géotechnique du sol. Cela permettra de déterminer les caractéristiques du terrain qui accueillera les travaux, dans l’optique de définir les dimensions et la nature des fondations. En effet, selon la profondeur nécessaire à la construction, il existe différents types de fondations : les profondes, semi-profondes et superficielles, sans compter le terrassement préalable ainsi que les opérations suivantes.

Fondations

Quels sont les différents types de fondations ?

Outre la nature du sol, le type et le poids de l’ouvrage sont également des facteurs qui déterminent le type de fondations nécessaires à la construction d’un bâtiment. Généralement, une tranchée sera creusée afin d’y placer des tiges de fer à béton et d’y couler une semelle en béton armé en acier voire des pieux, afin de répartir la charge des murs et d’assumer l’ensemble du poids de la maison.

  • Fondations superficielles : utilisées pour les constructions légères et de charges peu élevées, elles sont creusées dans 50cm à 1m de profondeur.
  • Fondations semi-profondes : concernent les terrains homogènes sur l’ensemble de la surface, pour les habitations à niveau unique, ou pour les extensions. Elles descendent jusqu’à 2 à 5 mètres de profondeur.
  • Fondations profondes : Lorsque le bâtiment est une grosse structure ou que la couche de sol en surface n’est pas suffisamment stable, il est nécessaire d’aller chercher le bon sol à une plus grande profondeur, c’est-à-dire au-delà de 6 mètres.

Construction : murs

Quelles sont les autres opérations qui constituent le gros œuvre ?

Avant de pouvoir placer les fondations, une première étape est nécessaire : le terrassement du terrain. Il s’agit d’un travail préalable au chantier afin d’assurer un bon déroulement de la suite du gros œuvre, avec notamment un aplanissement du sol. Si le terrain est en pente, un décaissement d’une partie de la parcelle sera essentiel.

Une fois le terrassement et les fondations clôturées, l’étape suivante est l’assainissement. Cette opération sert à prévoir les raccordements de l’habitation aux circuits des eaux usées, c’est-à-dire aux égouts, afin de permettre l’évacuation des eaux vannes et ménagères. Sur les fondations seront ensuite dressées les parties inférieures des murs porteurs, il s’agit du soubassement. Enfin, l’élévation des murs pourra avoir lieu et le plancher pourra être posé. Une fois toutes ces opérations réalisées, la dernière étape du gros œuvre, et pas des moindres, pourra commencer : la toiture.

Celle-ci comporte plusieurs enjeux étant donné qu’elle représente la protection principale de l’habitation, et que de nombreux facteurs doivent être pris en compte : la charpente, le revêtement de couverture ou encore l’isolation, sans compter l’aménagement éventuel des combles.

Pourquoi faire appel à une entreprise spécialisée ?

Que ce soit pour les fondations, le reste des opérations de gros œuvre ou toute autre étape de la construction d’une maison, les entreprises du bâtiment telles que Crombetec disposent de l’expertise nécessaire ainsi que du matériel requis pour les réaliser. Faites-leur confiance pour votre chantier, incluant le parachèvement ou les finitions et bénéficiez d’un résultat à la hauteur de vos attentes pour la maison de vos rêves. Ils sont également à votre écoute pour tout conseil ou renseignement.

Les travaux de rénovation : parachèvement, extensions…

Kouroufi-ohain-2016

Quelles sont les étapes de travaux de rénovation ?

Lorsque l’on évoque les travaux de rénovation dans le secteur du bâtiment, les possibilités sont nombreuses et variées : construction ou aménagement d’une nouvelle pièce, amélioration des performances énergétiques de sa maison, augmentation du confort de vie avec l’installation de nouveaux éléments, ou encore envie de renouveau dans son quotidien en remettant ses pièces de vie au goût du jour.

Généralement, les opérations de rénovation sont réparties en plusieurs catégories : le gros œuvre, notamment lors de la construction d’annexes et d’extensions, suivi du parachèvement, ou second œuvre, et enfin les finitions. Les étapes du parachèvement font généralement partie des réfections les plus courantes, puisqu’elles permettent de rénover certains aspects fondamentaux d’une habitation sans devoir entamer des démarches trop conséquentes en rapport avec les fondations, par exemple.

2019-Toiture Langer

En quoi consiste le parachèvement ?

Les travaux de parachèvement font généralement appel à plusieurs corps de métiers puisqu’ils permettent de rendre le logement habitable une fois le gros œuvre terminé. Voici les opérations principales pouvant être comprises dans cette catégorie : 

  • L’isolation : qu’il s’agisse de la toiture, des fenêtres ou des murs, l’isolation est un aspect fondamental pour le confort de vie des occupants d’une habitation ainsi que pour les performances énergétiques du bâtiment.
  • Les installations électriques, de chauffage et de plomberie : ces domaines essentiels et complexes nécessitent l’intervention de professionnels qualifiés dans leur secteur respectif. 
  • Le plafonnage suivi de la pose de revêtements muraux et de sol : Les murs et le plafond seront premièrement recouverts de plâtre ou d’un enduit spécifique afin de lisser les surfaces. Ensuite, vous aurez le choix entre de nombreux matériaux pour : carrelage, vinyle, parquet, peinture, crépi, papier peint, etc.
  • Les menuiseries intérieures : pose des escaliers, portes, plinthes, etc.

Hellevelt-1-Uccle-2019

Pourquoi construire une annexe ou une extension ?

Au fil des années, votre situation familiale, professionnelle ou vos projets peuvent évoluer, et il n’est pas rare de vouloir bénéficier d’un espace habitable plus grand sans pour autant quitter la maison dans laquelle vous habitez depuis un certain temps. Les possibilités sont multiples : agrandir une pièce existante, en créer une nouvelle pour bénéficier d’une chambre supplémentaire ou d’un espace de rangement, faire construire une véranda, un cabinet professionnel ou encore un atelier artistique. Dans tous les cas, la construction d’une annexe ou d’une extension représentera toujours une plus-value pour votre propriété ou votre confort. 

Il existe plusieurs manières de procéder : une surélévation avec un étage supplémentaire est une solution généralement plus coûteuse et contraignante car les fondations doivent être suffisamment solides pour accueillir une structure additionnelle, sans quoi celles-ci devront être renforcées. Cependant, il s’agit bien souvent de la seule possibilité lorsque vous résidez en ville. En outre, la solution la plus courante est de développer l’habitation horizontalement via une extension de plain-pied, car elle permet plus de libertés.

Faites appel aux services d’une entreprise spécialisée

Vous avez des questions pour vos travaux de rénovation, que vous souhaitiez construire une annexe ou procéder à la remise à neuf de votre toiture ou encore refaire votre isolation ? Faites appel à un entrepreneur du bâtiment afin de bénéficier de leur expertise et d’un accompagnement personnalisé en vue d’un chantier réussi.

Le gros œuvre, un chantier fondamental lors de la construction

2021-Sergent Vrithoff

En quoi consiste le gros œuvre d’une construction ?

Dans le secteur du bâtiment, la construction est souvent divisée en trois grandes étapes distinctes : le gros œuvre suivi du second œuvre, également appelé parachèvement, pour terminer par les finitions. Chacune de ces étapes comprend des opérations fondamentales pour le bon déroulement des travaux et un résultat impeccable.

Le gros œuvre représente la partie la plus importante d’un chantier étant donné qu’elle comprend les travaux de maçonnerie tels que la conception de l’ossature du bâtiment, des fondations à la toiture, et contribuent à la solidité et la stabilité de celui-ci. Ainsi, la première étape pour l’entrepreneur est de se familiariser avec le terrain en réalisant une étude du sol, ce qui lui permettra de déterminer ses caractéristiques et par conséquent définir la nature et les dimensions des fondations du bâtiment.

2021-Sergent Vrithoff

Quelles sont les opérations importantes du gros œuvre ?

Une fois l’étude du sol réalisée, les premières opérations liées aux fondations peuvent commencer. Celles-ci vont permettre à la maison d’être ancrée de manière définitive sur le terrain, et ce malgré les événements naturels tels que des vents forts ou des inondations.

  • Le terrassement sert à mettre en forme le terrain avant la construction en le remaniant et en modifiant le relief de celui-ci.
  • Les fondations permettent d’ancrer les murs porteurs du bâtiment dans le sol via des tranchées allant de 2 à 10 mètres de profondeur.
  • L’assainissement est l’opération qui consiste à raccorder l’habitation aux circuits de collecte des eaux usées pour l’évacuation de celles-ci.
  • Le soubassement est la pose de la partie inférieure des murs reposant sur les fondations
  • L’élévation suit le soubassement et dresse les murs porteurs de la maison

Le plancher est ensuite posé. Celui-ci peut être en bois, en béton ou en acier. Les revêtements de sol sont placés plus tard étant donné qu’ils font partie des finitions.

Quelles sont les étapes clés lors de la construction de la toiture ?

Avec les fondations et les murs porteurs, la toiture constitue un des éléments essentiels d’un bâtiment étant donné qu’elle assure une protection contre les intempéries et les éléments naturels extérieurs tels que la poussière, les feuilles mortes, la neige, la pollution, etc. Cependant, il s’agit d’un aspect spécifique du secteur du bâtiment étant donné qu’il comporte plusieurs éléments, notamment la charpente, la couverture (tuiles, ardoise, chaume, etc.), et l’isolation.

La charpente sert à fermer et protéger l’ensemble du bâtiment et à préparer la pose de la couverture du toit, qui aura une fonction isolante fondamentale. Ainsi, l’isolation de la toiture représente un véritable enjeu énergétique puisqu’elle permettra à l’habitation de conserver la chaleur en hiver et de s’en préserver en été. Il existe généralement plusieurs méthodes et divers matériaux pour isoler votre toiture, chacun présentant ses caractéristiques, avantages et inconvénients. De plus, la toiture représente l’élément le plus visible de votre habitation, elle revêt donc également un rôle esthétique indéniable.

Faites appel aux services d’une entreprise spécialisée

Pour toutes ces étapes de la construction d’une maison, ainsi que celles comprises dans le parachèvement ou les finitions, faites appel à un entrepreneur du bâtiment afin de bénéficier d’un accompagnement et de conseils personnalisés. Ces professionnels disposent de l’expertise nécessaire pour vous renseigner en fonction de votre situation.